Home Avis de CreerSdetruire Actu : La position de Creersansdetruire ! Monsanto... A la faillite qui s'annonce, inutile d'ajouter d'autres drames !
Monsanto... A la faillite qui s'annonce, inutile d'ajouter d'autres drames ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Hervé le Grand   
Mardi, 04 Novembre 2014 00:00

Il n'est pas question de vouloir la destruction des salariés de Monsanto...

Eh voilà... doucement nous y arrivons !  C'était certain ! D'où l'article : Monsanto : 18.000 salariés en sursis ! écrit il y a déjà quelques années ! Cependant, ne nous trompons pas ! Il n'est pas question de "détruire" les salariés de Monsanto, ni même ses dirigeants. Non ! Que les drames cessent !

Une construction à plusieurs dimensions et plusieurs usages possible !

Pour rappel, tous les salariés de Monsanto gagnent leur vie en travaillant dans cette firme depuis des lunes et des lunes pour nombre d'entre eux. Ils ont une famille, des enfants. Ils sont sur le jeu de L'oie de la vie et, sont aussi passés par les cases "Echecs", "Réussites", "Malheurs divers", "Décès", "Mariage", "Divorce", "Enfants en crises", "Grands parents alités", "Maladies diverses et variées", etc. Bref c'est que nous nommons le jeu de l'Oie de la vie !

 

Nous ne devons pas en faire des ennemis !

 

Ceci pour dire : Nous ne devons pas en faire des ennemis ! Car en rien, ce qui nous oppose est une querelle de personne ! Non ,non ! Ce n'est qu'une querelle de système ! Aussi, nous ne pouvons pas et surtout nous ne devons pas laisser sombrer leur navire familiale et relationnel. Nous pouvons et devons proposer des alternatives constructives qui leur permettront de rebondir sur des actions professionnelles saines autant que faire ce peu !

Nous aurions pu être l'un des salariés de Monsanto !

N'oublions pas que nous aurions pu... oui, nous aurions pu être l'un des salariés de Monsanto ou d'une autre entreprise adhérente de l'UIPP (Union des industries de la protection des plantes (celles créées par ses adhérents) des hybrides et des Ogms. Lors d'une conférence, nous avions rappelé au Président de l'UIPP que le nom choisi de l'UIPP ne pouvait pas convenir en raison du fait que seules les plantes hybrides et Ogm étaient préservés par les pesticides, toutes les autres plantes et insectes était tout bonnement achevés.

Nous n'avons pas de cible à détruire !

Notre cible n'est pas celle là et d'ailleurs nous n'avons pas de cible au sens militaire parlant... Nous avons déjà assez de guerriers, de guerres, de drames, de massacres qui n'ont d'autre raison que la haine aveugle de l'autre, dont le vrai coupable est notre incapacité à aller vers l'autre, sans agressivité pour tacher de comprendre ce qu'il fait et ce qui l'a conduit à faire ce qu'il fait ! Ainsi si nous participons au pillage d'un pays, à l'esclavagisme d'une part de la population ou si nous détruisons leur sol, polluons l'eau, et empoisonnons leur champ avec des produits interdits dans nos pays occidentaux, il faut bien s'attendre à engendrer de l'incompréhension sûrement, de la haine sans doute et créer des champs de mine de violence qui évidement explosent à la moindre étincelle !

 

Devenir expert dans l'usage de l'empathie

Un guerrier qui défend en usant d'empathie, c'est le summum de qu'il convient d'être. Il défend, il n'attaque pas pour un oui et pour un non !  Il écoute, regarde, observe, essaye de comprendre et va chercher dans son fort intérieur ce qui pourrait expliquer la naissance et la prolifération des racines agressives, celles de la colère, celles de la haine, celle de la vangeance, celles de l'inadéquation avec soi, celles de "Je ne suis pas sur le chemin qui devrait-être le mien pour mon bien et pour le bien de celles et ceux qui m'entourent" !

 

Etre salarié d'une entreprise ne signifie pas : Adhérer à toute sa politique !

L'un de nous a été consultant Eco-conseiller dans le groupe Altran (dix-huit mille salariés (18.000) salariés à l'époque), aussi nous savons combien il est difficile de changer les habitude, changer le regard, regarder différemment... Il est difficile tant que nous n'avons pas compris un point capital : L'autre n'est pas notre ennemi ! L'autre n'en veut pas à notre personne ! L'autre ne cherche pas à nous nuire ! Il cherche à gagner sa vie cependant, s'il n'est pas vigilant sur ce point, il sera piégé par l'envie de gagner plus et berné comme l'a été Jérôme Kerviel qui n'a rien d'un criminel mais a juste été un fusible dans une entreprise aux pratiques malsaines ! Un fusible qui a permis de protéger une entreprise que nous pourrions nommer une "loterie" aussi fragile que l'est un château de cartes de jeu.

 

Nous évoluons tous, d'ailleurs que nous le voulions ou non !

Si vous êtes viré d'une entreprise, comme tant de monde, le principal est que vous soyez, au plus profond de vous-mêmes simplement fière de ce que vous avez fait ! Rien que ça... peut vous, peut nous mettre sur le chemin, notre voie... Le changement est une marche... Le chemin est un escalier à plusieurs marches... Nous évoluons tous, d'ailleurs que nous le voulions ou non ! C'est ainsi. Et des mois, des années après avoir vécu de tels chaos, car celui ou celle qui est licencié est un chaos ! Il suffit en plus, que vous ayez perdu votre petit voix intérieur, que d'aucun appelle leur muse, celle qui était sur votre épaule et qui vous guidait lorsque vous étiez quelqu'un... pour que vous soyez terrassé et finissiez à terre ! Car vous étiez reconnu, vous étiez quelqu'un jusqu'au jour où... patatras, vous êtes mort professionnellement parlant et donc peut-être économiquement parlant !

 

 

Certains se révoltent, d'autres hibernent et méditent sur l'Air du Temps

Certains se révoltent, d'autres hibernent et méditent sur l'Air du Temps, autant de temps qu'il ne faut pour percevoir le bruit que fait une plume en tombant... Nous ne ne plaisantons pas, du moins presque pas ! nous souhaitons dire par là que la chute est ce qui pouvait arrivé de mieux ! Mais le temps que nous nous mettions à marcher au rythme qui est le nôtre, de nouveau... le temps de désapprendre pour apprendre qui nous sommes et ce nous aimons... il est possible qu'un autre tremblement de terre vous terrasse et vous transforme en taupe moribonde, nous voulons des affaires de "coeurs" au pluriel volontairement. Et là c'est la grande vaque de dix 10 mètres prise en pleine figure qui vous laisse chaos des jours, de semaines, des mois et mêmes des années ! Alors, dès lors qu'un soupçon de printemps (même en hiver) se fait sentir, vous pouvez être sûr que celui ou celle que vous étiez hier, n'est plus celui-celle que vous êtes aujourd'hui...

 

Les marches de notre vie, celles qui nous permettent de grandir...

Les marches de notre vie, celles qui nous permettent de grandir nous déplaisent toujours lorsque l'on a échoué... du moins, lorsque nous croyons avoir échouer ! Mais qu'en est-il réellement... nous avons évolué... et c'est un peu comme si vous aviez votre muse sur l'épaule qui vous souffle : Stop mon ami... ce n'est plus le chemin... tu dois changer et comme nous entendons pas le mot, ne voyons pas les signes... nous insistons et notre muse s'arrange pour faire le fameux croche pattes pour enfin nous garder au sol ! Bien sûr, ceci est imagée ! C'est l'une des façons d'expliquer ce qui est de l'ordre du subtile...

La crainte de ne pas gagner sa vie !

Une marche... Une marche, qui représente une étape de notre vie, de notre évolution peut être très très haute pour celui ou celle qui est blessé-e ! Oui nous n'avons pas pris les mêmes chemins, nous n'avons pas la même histoire mais nous avons, pour la majorité d'entre nous les êtres humains), un problème qui est de loin, une immense montagne et qui tout proche disparaît (surtout lorsque nous avons gravi la montagne) : l'acte de gagner sa vie... autrement ! pour s'éviter la mort professionnelle, puis la mort économique, puis la mort sociale et enfin la mort physique et heureusement nous nous échappons à la mort spirituelle !

Pour un rentier, cette contrainte , la peur de ne pas gagner sa vie n'existe pas. Mais pour ce qui concerne une mère de famille, la montagne est bien réelle et nous pouvons imaginer à quel point elle lui fait peur ! Il en va de même pour le père de famille. Aussi, maintenant que nous avons ressenti ce que nous sommes capables de ressentir lorsque nous gravissons les marches plus hautes, les plus incertaines, les plus sensibles, les moins évidentes... nous voyons notre capacité à développer la compréhension des problèmes que l'autre rencontre ! Projetons-nous dans la vie d'un-e autre... et imaginons ce que nous aurions fait ?

Imaginons quel stratagème nous aurions mis en oeuvre pour sortir d'une entreprise telle Monsanto ? Du coup, selon notre expérience, vu sous cet angle, il devient un impératif pour nous tous et toutes de penser sur une autre base et passer en mode "faucon" couplé du mode "Martinet". Le faucon voit loin et voit tout ! Le martinet quant à lui vole en usant d'une dextérité extrême. Vu d'en bas il est une véritable oeuvre d'art en perpétuel mouvement et si vous avez l'occasion un jour de musarder près du Pont Neuf (à Paris) durant les mois de mai jusqu'au mois de septembre, vous aurez le bonheur de voir les faulx de l'Azur poussez à l'extrême l'art de voler et vous vous direz : Tient, voilà des années que je vis ici et je n'avais jamais vraiment... regarder vraiment l'un de nos alliés ! C'est impressionnant et tout simplement beau !


Toutes les espèces sont des, nos alliées potentiels, ici peut-être que nous vous avons perdu en chemin alors un mot de plus : Mimétisme... Voilà une clef pour les salariés d'une entreprise qui n'avait pris la mesure de la force de la Nature et cet oiseau comme le faucon pèlerin présent sur la tour St Jacques nous montre finalement la voie de l'évolution... par exemple à travers sa technique... car il plonge à plus de 300 km/h (je n'ai pas fait d'erreur !).  Vu l'aptitude de cet oiseau, qui avait quasiment disparu de France, n'est-il pas préférable de réorienter tous les adhérents de l'UIPP a faire autre chose... pour avoir aussi le plaisir de savoir que par exemple les racines d'un chêne descende à 180 mètres de profondeur et non 10 à 20 mètres et que les insectes ont des capacités tel que comme l'abeille elle nous alimente de produits très riche et favorable à notre santé.... et tant d'autres exemple...

Nul besoin de révolution, nous avons besoin d'évolution.

Nul besoin de révolution, nous avons besoin d'évolution. La nature est notre laboratoire sans que nous ayons à disséqué qui que ce soit et à faire souffrir toutes ces espèces.  Et je rajouterai ceci : Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, un malheureux renard était sur l'une des routes de la Beauce. Il était au sol, raide à première vue, assommé par une voiture précédente. Comme il m'est déjà arrivé le même évènement avec une fouine, assommée aussi sur autre route vers Lyon, je me suis arrêté en mettant les feux de détresse pour me protéger et protéger l'animal au cas ou il était encore en vie ! Il l'était... ses yeux parlaient d'eux même et même si je n'ai pas la chance de parler avec les animaux comme Laila Del Monte ou Fabienne Maillefer. Heureusement, de nombreuses minutes plus tard, il s'est levé et s'est échoué après quelques pas dans l'herbe du fossé... et pendant que la scène se déroulait dans le silence ponctué de quelques appels de chouettes, plus d'une demie-heure, trois voitures sont passées, l'une s'est arrêtée car le renard ou la renarde était encore au sol. Le conducteur a descendu la vitre et nous avons échangé deux trois mots à propos de l'animal et d'un vétérinaire potentiel et vous savez ce qu'il a dit dès la première phrase : 

  • Moi : "Bonjour, merci de vous arrêté. C'est un renard, il est vivant assommé et sans doute blessé, est-ce que vous connaîtriez un vétérinaire dans l'un des villages d'à côté ?"
  • Et lui de me répondre : Ah ! un renard mais, c'est un nuisible !
  • Et moi de lui répondre : Rasurez-vous, c'est allié qui mange de nombreux rongeurs et autres espèces. Et souriant je lui ajouté, vous savez le plus nuisible d'entre nous, ce n'est certainement pas lui !
  • Et il a souri ! Sans doute avait-il compris et m'a renseigné sur le village !

Les lynx et autres ours n'ont rien à faire dans les petites cages !

Loin de nous, l'idée de laisser croire que nous sommes les seuls à faire cela. Nombre de membre de la LPO le fond par exemple. Nous souhaitions juste vous montrer à travers cette exemple qu'il suffit d'une information pour le regard change, la perception du monde change ! Et voyez que nous n'avons pas eu besoin d'élever la voix ! Et nous finirons par ceci, pour avoir été en 2006-2007 à Strasbourg, nous avions été marqué par le fait de trouver des grands fauves, le lynx dans une petit cage ! nous nous étions dit : "Vous n'aviez rien à faire dans une cage alors que nous pourrions simplement mettre un écran sur lequel passera en boucle un film le filmant dans son milieu naturel !

Et la semaine dernière, voilà que 7 ans plus tard, nous avons eu un "flash" retour en voyant un ours perdu dans l'immensité de la petitesse de son parc au Jardin d'Acclimatation au Bois de Boulogne. Mais franchement, une espèce qui traite ainsi un autre espèce... peut-elle prétende une seule petite seconde... Être supérieur à cet animal !

Voici dont l'alternative que nous proposons :

  • Ces animaux peuvent être filmés.
  • Nous pouvons créer des maquettes les représentant physiquement,
  • Et même pourquoi ne pas imaginer une maquette mimant les mouvements de cet ours pour répondre à la requête des enfants qui, déçus de ne pas le voir bougé c'étaient mis à faire les chenapans !

Primum non nocere
D'abord ne pas nuire.

Mise à jour le Mardi, 04 Novembre 2014 05:11
 

Commentaires  

 
0 #2 Hugo von Graffenberg 22-05-2016 03:45
Suite et fin.
=========

Ce que vient encore de confirmer devant des cameras de télévision le directeur de mon$anto pour la France. L'équipe de journalistes lui a donc offert un verre d'eau avec de l'Agent Orange. Ce à quoi il a répondu en toute candeur "J'ai déjà bu avant de venir, je n'ai plus soif".

Voilà. Prions pour qu'il ne soit JAMAIS licencié, quel drame pour ses enfants!!!!! et que les nôtres, avec des jambes en chewing gum et la moitié de la cervelle hors du crâne, cessent de se plaindre, (même passivement, car ils sont muets, en laissant les photographes témoigner de leur misérable enfer). C'est d'une goujaterie si vulgaire!!!! intolérable à notre époque, n'est-ce pas?

Soyez éternellement béni pour votre sainte compréhension, Monsieur Le Grand.

Bien respectueusemen t,

H. v. G.
Citer
 
 
0 #1 Hugo von Graffenberg 22-05-2016 03:36
Bonjour, Monsieur Le Grand,

Vos propos évangéliques vont illuminer la vie de mes beaux-frères et belles-sœurs au Viêt Nam, dont les enfants sans bras (mais, soyons honnêtes, certains ont deux têtes, cela compense, n'est-ce pas?) sont considérés par la coutume comme des criminels bien dissimulés - mais punis par le Ciel, car la divinité voit Tout.

Merci infiniment d'avoir, avant tout, pitié des bourreaux, qui ont juré sur la Bible, devant la commission des affaires étrangères du Sénat u.s.a. que l'Agent Orange était PARFAITEMENT INOFFENSIF pour les êtres humains.

.../...
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Information

Copyright © 2019 www.creersansdetruire.com. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Sondage

Connaissez-vous le Pr Gilles-Eric Séralini ?
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 73 invités en ligne

Institut Eco-Conseil

Regarder vraiment..

Genet_3.JPG