Home Démocratie Evolution
Démocratie & Tirage au sort... comme les jurés ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Hervé le Grand   
Jeudi, 17 Mai 2012 05:13

Voici les clefs pour réaliser la transition de notre économie !

Nous avons cru être dans une démocratie ! Nous nous sommes trompés. Nous n'y sommes pas du tout ! C'est dommage et dangereux pour les députés et sénateurs car la pression qui s'exerce sur leurs frêles épaules est telle qu'ils ne peuvent reprendre le contrôle du train qui fonce à tout à allure dans un mur en "béton armé" qui s'appelle la dette, la crise, la banqueroute, la faillite et surtout la capacité de notre planète à nous supporter !

La force des pressions, des menaces

Nous sommes en crise pour des raisons qui nous a échappé jusqu'à présent parce que nous avons laissé le pouvoir à des personnes soumises, quand bien même elles n'ont pas souhaitées être soumises. La force des pressions, des menaces, des pièges, des cadeaux de toutes natures sont telles que peu d'être humain sont capables de résister. IL est donc inutile de leur chercher querelles puisqu'ils sont plus tôt à plaindre.

Que notre démocratie soit réellement une démocratie

Mais nous tous qui formons le peuple, et ce que quel que soit notre niveau social et nos connaissances nous avons le devoir de faire que notre démocratie soit réelle ! Nous devons donc nous y intéresser. Nous devons faire en sorte que notre démocratie soit réellement une démocratie et placer des Garde-de-fous pour protéger notre démocratie. Et tant que nous refusons de nous y intéresser, prétextant que c'est trop compliqué ! Nous n'avons aucune chance de sortir de la crise. Bougre d'âne que nous sommes tous... A commencer par nous-même !

Une vidéo pour comprendre

Bien dans ce cas, nous allons vous expliquer en quelques mots puis nous vous inviterons à écouter la vidéo qui nous a été transmise par Alain Jean. Encore merci à Alain Jean car cette vidéo permet de comprendre et d’expliquer les propositions de transition pour un nouveau modèle économique avec aisance et confiance.

Un triste exemple pour illustrer les nuisances de notre démocratie factice : La dette

L'histoire de la dette des pays est simple finalement à comprendre : Sur l'idée, toujours la même qu'il faut gagner notre vie, certains, peu recommandable, à la limite de l'escroquerie, se sont arranger secrètement pour modifier la constitution sans demander aux citoyens leur accord ! Surprise encore plus grande en 1973, deux personnes très mal avisés ou à la limite de la malhonnêteté ont pris l'initiative de supprimer le droit à l'Etat français de créer de la monnaie et ont donné ce droit aux banques privés. Et nous avons aujourd'hui le résultat : Des Etats ruinés et en faillite !

Ecoutez cette conférence "L'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique ", dans laquelle les deux auteurs Myret Zaki et Etienne Chouard expliquent comme nous en sommes arrivés là et comment nous pouvons nous en sortir car il y a une bonne nouvelle : Lorsque nous trouvons l'origine de l'erreur il est aisé d'agir.

Une seule conclusion

Nous devons faire évoluer vers une vraie démocratie ! Agissons partout où nous sommes.

Primum non nocere.

Mise à jour le Dimanche, 07 Septembre 2014 12:02
 

Commentaires  

 
0 #3 Hervé 07-09-2014 08:09
La suite :
"L'affirmation que cette mesure est contraire à l'intérêt général (puisque tous les emprunts d'État sont devenus mécaniquement coûteux) et favorable à l'intérêt des banques privées (qui perçoivent précisément ces intérêts) est encore incontestable."
"La constatation que la dette publique française s'est progressivement envolée depuis cette année 1973, et que la charge de cette dette s'est envolée dans le même mouvement, cette constatation est encore incontestable. "
L'article 25 de la loi de 1973, bien que formellement abrogé, a été repris presque mot à mot à l'article 104 du traité de Maastricht ; ce remplacement a aggravé la situation en gravant le texte scélérat dans le marbre des traités et en empêchant le peuple français de l'abroger aisément, comme on peut abroger toute loi."
Citer
 
 
0 #2 Hervé 07-09-2014 08:05
François, Voici quelques éclaircissement d'Etienne Chouard qui répond indirectement à votre question :
"la critique de la privatisation du pouvoir de création monétaire existait bien avant les récentes discussions sur les blogs ; Etienne Chouard y travaille depuis 2006 ; avant lui, de très grands économistes ont traité le sujet (André-Jacques Holbecq, Philippe Derudder, Maurice Allais) ; les premiers écrits de Maurice Allais contre le pouvoir de création monétaire des banques privées datent de…1946, dans Économie et Intérêt (p 273 et s. par ex.).
la loi de 1973 ne fait que parachever une longue évolution, en accordant enfin le monopole de la création monétaire aux banques privées (par la confiscation totale à l'État de ce droit pour son propre usage).
"Le livre de Mullins : c'est le travail d'une vie de recherche, autour d'un enjeu sociétal crucial, avec des preuves innombrables des faits allégués…"
Citer
 
 
0 #1 Frieh François 15-11-2012 18:16
A propos cette loi 1973 de G. Pompidou, il faudrait la situer dans le contexte internationale du choix des états unis quelques années plutôt, de rendre le dollar non convertible en or, mettant ainsi les autres états sous pression: il y a t-il quelqu'un qui pourrait nous permettre de comprendre tous les enjeux qui ont fait prendre cette décision à la France?
Cordialement
François
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Information

Copyright © 2018 www.creersansdetruire.com. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Sondage

Education des enfants : Connaissez-vous Céline Alvarez ?
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 23 invités en ligne

Regarder vraiment..

Genet_3.JPG

Liens