Projet menu PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Hervé le Grand   
Samedi, 24 Juillet 2010 06:54

De nouveaux projets... pour créer de nouvelles activités génératrices d'emplois sains. C'est possible sur la base d'une économie aux bases saines.

Face à ce que nous affrontons aujourd'hui, la fatalité n'est pas de mise d'autant qu'elle ne résout rien. Par contre, corriger l'existant, innover voire défaire ce qui existe en raison de ses impacts négatifs est à privilégier. Nous n'entendons pas ici favoriser une innovation et encore moins un corps de métier mais présenter une liste de sujets sur lesquels il est tout à fait possible d'agir en ayant pour principe de "créer sans nuire, sans détruire".

Certes la tâche n'est pas facile car l'objectif général fixée est annexe pour beaucoup. Cet objectif n'est donc pas une priorité, loin de là. En effet, la priorité aujourd'hui reste la nécessité de gagner sa vie, c'est-à-dire gagner de l'argent à travers la vente d'un bien ou d'un service. Il s'agit donc de satisfaire le client, voire l'usager selon le nom que nous lui donnons. Les contraintes personnelles de chaque personnes conduisent inexorablement à créer un système économique qui privilégie le court terme.

Et il ne faut pas oublier les difficultés ! Telle que la société se meut aujourd'hui, nous entrevoyons aux minimum trois points d'achoppement :

  • La concurrence déloyale et fausse. Pour exemple flagrant nous prendrons l'agriculture où des primes sont accordées aux systèmes les plus polluants !
  • Les "en place dérangés", c'est-à-dire que le projet risque de nuire à une entreprise déjà en place. L'exemple bien connu est le transport en commun en ville et les aménagements annexes. Les renforcer conduit à réduire le nombre de voitures et conduit ainsi à vendre moins de voitures, moins de services annexes (réparations, accessoires, etc.) !
  • Les oppositions politiques qui sont à même de bloquer un projet en raison de motifs personnels et électoraux !

Ces éléments montrent que ces nouveaux projets doivent présentés systématiquement les apports directement induits par l'implantation du produit ou service mis en place et doit aussi lister exhaustivement tous les éléments négatifs de l'existant.

Mais au-delà, logiquement, c'est le confort pour l'environnement et pour les personnes qui doit primer. Pas l'argent que l'on en tire puisqu'en détruisant l'environnement nous mettons fin à tout commerce ! C'est le message que tout entrepreneur doit comprendre.

primum non nocere

Mise à jour le Mardi, 22 Mars 2011 18:31
 

Information

Copyright © 2019 www.creersansdetruire.com. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Sondage

Connaissez-vous le Pr Gilles-Eric Séralini ?
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 35 invités en ligne

Institut Eco-Conseil

Regarder vraiment..

Genet_2.JPG