Home Agir Energie
Energie : Sources et usages PDF Imprimer Envoyer

Energie : sources, usages, gaspillages et pollutions !L'énergie est partout autour de nous !

Energie, du grec: "Force en action"

Lorsque les géants de l'énergie organisent le gaspillage de l'énergie tout en citant le développement durable à chaque communiqué, il est urgent de reconsidérer les règles de la démocratie dans laquelle ces absurdités sont constatées ! Trouver la meilleure source d'énergie est un rêve qu'il vaut mieux poursuivre à ses heures perdues si les gaspillages de l'énergie consommée ne sont pas traités avec sérieux !

Une fois les gaspillages abyssaux pris en charge sérieusement, il est judicieusement de réduire aux maximum l'usage des énergies non renouvelables pour privilégier les sources d'énergie renouvelables : celles provenant du soleil, du vent, de la biomasse, de la chaleur de la terre par exemple. Notez que les énergies renouvelables sont détestables pour les géants de l'énergie puisqu'ils perdent la maîtrise de la source, des sources inépuisables que sont le vent, l'eau, le soleil et la chaleur de la terre par exemple.

Quelle énergie privilégier au juste ?

La meilleure énergie qui soit, c'est celle que nous n'avons pas besoin de produire ! Une maison conçue avec des matériaux isolants performants et une ventilation efficace peut permettre de réduire considérablement, jusqu'à ne nécessiter aucun apport extérieur en énergie. Un véhicule léger réduit la consommation d'énergie. La relocalisation de la manufacture de produits permet de réduire considérablement le transport. Cette action à plusieurs effets indirectes supplémentaires : Il permet de ne pas gaspiller l'énergie, permet d'éviter l'encombrement de la chaussée (embouteillages monstres) , permet de réduire les risques d'accidents, permet de réduire les coûts d’infrastructure routières !

L'énergie pour le bâti (appartement, maison, bureau, etc.)

Aujourd’hui, l’accent est mis sur ces deux aspects. Les maisons construites sur ces deux principes sont appelée : maison à basse consommation, voire neutre, voire à énergie positive, c'est-à-dire qu'elle produit de l'énergie. Du même coup, nous réglons un second problème majeur que nous rencontrons aujourd’hui sur notre planète, la pollution car en usant de procédé de ce type, nous réduisons considérablement ces nuisances jusqu’à les rendre inexistantes, voire engendrer la création de filières qui de part leurs techniques contribuent à capter certains polluants et les "gérer" (soit casser les molécules nocives, soit les rendre inoffensives.

L'énergie à l'usage du transport des personnes et des biens

Un autre secteur est concerné. Il s’agit du Transport. En effet, un véhicule est logé à la même enseigne. Moins le véhicule consomme d'énergie (source essence, électricité, hydrogène, air comprimé, solaire), en toute logique moins il produit moins de pollution directe et indirecte. Exemple aisé à visualiser, trois litres de carburant au lieu de dix litres est préférable. D’autant plus qu’il ne faudrait pas oublier que le pétrole doit être préservé car il ne s’agit pas d’une énergie renouvelable. Et pour ce qui concerne les sources d’énergie renouvelable comme le bois et les végétaux il va de soi, que cela se ferait en usant de procédés sains.

De l'Agro-carburant faussement nommé "bio-carburant"

Utiliser les plantes pour produire de l'huile végétale afin de remplacer le pétrole tout en spoliant les terres cultivables n'est pas une solution ! Ceci est vrai même si la culture de ces plantes est réalisée en utilisant les règles des types d'agriculture saine (Durable, Biologique, Biodynamique, Demeter, Nature et progrès, etc.). Il est nettement plus cohérent de nourrir la population au lieu de sa voiture. Surtout lorsque la voiture est l'essentiel de son temps dans les embouteillages ! De même, il est largement plus judicieux d'isoler son habitat pour le rendre passif (pas de consommation d'énergie) voire actif (crée de l'énergie) que de gaspiller de l'énergie pour chauffer un logement passoire. Mais attention cela ne rapporte pas et ne crée pas de croissance !

L'agro-carburant à grande échelle n'a pas de raison d'être ! C'est l'énergie des affameurs !

Toute exploitation intensive de la terre est contraire au but recherché et aggrave d'une manière dramatique notre situation. Le Brésil, l'Argentine entre autres font et feront les frais de l'errance des hommes à la recherche de fortunes factices. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir été prévenu : Esope, puis Jean de La Fontaine l'écrivaient déjà dans leurs fables à destination des jeunes gens contemporains de leur temps.

De l'importance de la localisation de l'énergie

Un autre aspect du dossier énergétique est incontournable : La provenance de la matière combustible. En effet, à partir du moment où la source de la création de l'énergie est proche du lieu où elle est consommée l'infrastructure utilisée pour l'acheminement est légère. De fait, ce point engendre moins de pollution indirecte produite (moins de pylônes électriques, moins de câbles, diminution des déplacements de véhicules chargés de transporter ces matières, moins de risque d'explosion et de pollution (cas des produits inflammables), etc. Les avantages sont très nombreux comme vous pouvez le voir et se chiffrent certainement en centaines de millions d'euros.

Le cas de l'énergie nucléaire (Centralisation, déchets, risques, coûts)

Quant aux risques d'accidents, il est fortement réduit en prenant systématiquement le soin de gérer les déchets produits en poursuivant l’objectif de les recyclant à 100 %. Ici, faisons un petit éclairage, sur l’une des sources d’énergie les plus polémiques actuellement, l'énergie nucléaire. Sans conteste, elle présente de nombreuses difficultés dont la plus incontournable est la raréfaction de la matière première : Uranium. Une seconde difficulté concerne les dégradations engendrée lors de l'extraction. Une troisième difficulté est liée au fait qu’il s’agit d’une production massive continue et centralisée. Production à grande échelle entraîne des pertes substantielles sur le réseau de distribution sans compter les infrastructures composées de milliers de kilomètres de câbles et de pylônes, lesquels placés à proximité des habitations sont susceptibles de provoquer des troubles résultant des champs électromagnétiques. Enfin, un risque inhérent au nucléaire quand bien même de nombreuses garanties auraient été prises, les risques d'incident et la démesure des conséquences d'un incident nucléaire font que cette source d’énergie est décriée. Resterai le problème des coûts (investissement de l’infrastructure, la maintenance, de démantèlement, de gestion des déchets dont nous ne parlerons pas car nous ne plaçons pas le débat sur le coût car il ne s’agit que d’une valeur attribuée à des biens et des services ne prenant pas en compte le coût global.

Ce que nous appelons : "les principes de base"

C'est cela, tenir compte de tout ce qui concerne le projet. Dans le cadre du dossier de l’énergie, réduire la consommation au maximum, réduire les pollutions, relocaliser la production au plus près de l’endroit où elle sera consommée pour augmenter notre latitude et en faire profiter tous les peuples constitue l’objectif que Creersansdetruire cautionne. Nous le savons, c'est un véritable changement, particulièrement difficile à réaliser pour une entreprise, c'est pourquoi nous sommes conscients qu'il nous faut agir harmonieusement en reconnaissant les difficultés que rencontre chaque structure. Analyser, conseiller, proposer, guider, informer, sensibiliser sont les verbes qui nous animent. Nous nous plaçons dans le principe de l’amélioration contenue au rythme adaptée à la situation en tenant compte prioritairement de l’environnement naturel sans lequel ni l’environnement social ni l’environnement économique ne peuvent être garantis. Pour engager les changements la concurrence débridée et négative est évidemment à proscrire. Nous devons changer de modèle économique !

Comment facilité le changement ?

Les lois doivent être écrite pour préserver les équilibre. Elles doivent nous permettre d'assurer notre changement de direction. L'exemple donné par l'Angleterre est significatif. A partir du moment où l'on interdit la fabrication, l'import et l'export de matériels disposant d'un système de mise en veille un signal extrêmement fort est donné à tous les entrepreneurs et les places dans une concurrence saine. L'économie d'énergie estimée selon une expertise est de l'ordre de 7 à 9 %. Les lois relatives à la production de l'énergie, à la maintenance, à la pérennité de l'investissement doivent être prises non pas en fonction d'intérêts privés mais d'intérêts généraux.


Primum non nocere

 

Information

Copyright © 2019 www.creersansdetruire.com. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Sondage

Connaissez-vous le Pr Gilles-Eric Séralini ?
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 125 invités en ligne

Institut Eco-Conseil

Regarder vraiment..

ph_feuille_verte.jpg